Swanina

Je suis persuadée que dans chacun de nous sommeille un petit horticulteur passionné de plantes et fasciné par le règne des végétaux. Nous devons encore porter dans nos gènes cette vocation ancestrale qu’est l’agriculture et c’est peut être pour cela aussi qu’à chaque fois que nous avons besoin de nous ressourcer c’est vers la nature que nous nous tournons.

Dès que je me présente comme ingénieure agronome on me demande souvent des conseils sur
le mode de culture de certaines plantes ou les possibilités d’investissements dans l’agriculture
ou encore sur la qualité des produits agricoles. Les questions les plus fréquentes concernent la
valorisation d’un jardin familial ou d’un terrain agricole non ou peu exploité.

Cette dernière période encore plus, vu le temps dont nous disposons pendant ce confinement à cause du COVID19, certains se sont livrés à une nouvelle passion pour le jardinage, d’autres ont plus de temps pour s’occuper de leurs plantes et la plus part d’entre nous ont tout juste trouvé ces moments favorables pour réfléchir sur notre rapport avec la nature.

J’ai donc décidé de rédiger une série d’articles dans lesquels je partage avec vous quelques conseils et recommandations. Je vais commencer donc par des idées sommaires qui peuvent vous aider à développer une vision sur votre projet d’agriculture quelque soit sa taille.

L’agriculture par définition est le fait de cultiver des plantes à différents usages (alimentation humaine ou animale, médication ou ornement) et à différentes échelles (petites ou grandes). Je considère que l’agriculture est la maîtrise de l’art de l’imitation de la nature pour produire des végétaux afin de répondre à différents besoins humains.

Il y a longtemps que j’ai choisi l’agriculture durable comme spécialité, je voudrais partager à présent avec qui en aura besoin des outils simples pour faire ses premiers pas dans l’agriculture durable.

Définir clairement vos objectifs : Un projet agricole amateur ou professionnel ?

Prenez le temps de vous poser des questions autour de vos ambitions dans l’agriculture. Il est
très important de fixer préalablement des objectifs clairs qui vont vous faciliter vos prochaines
actions et choix. Il n’y a évidemment pas de bonnes et mauvaises réponses mais il s’agit
surtout d’avoir une vision plus claire sur vos attentes, votre engagement et vos capacités.


 Il s’agira d’une activité principale ou secondaire ?
 Vous voulez juste jardiner pour vous ou vous cherchez à gagner de l’argent
avec l’agriculture?
 Vous cherchez un espace personnel de retrait ou un espace d’accueil et de
partage?

Ce sont les trois principales questions à se poser avant toute initiative car c’est ce qui va
déterminer la nature et l’ampleur de votre projet. Sachez que dans tous les cas, l’agriculture
saura se montrer généreuse avec vous et va gratifier chacun de vos efforts investis.

Vérifier que vous avez le temps de superviser votre projet : par vous-même ou en engageant du personnel.

En amateur ou professionnel il faudra consacrer du temps à ses cultures, ceci n’est pas une option mais une obligation, eh oui, les cultures sont composées d’êtres vivants qui sont les plantes qui demandent de l’attention, du suivi et même un peu d’affection si vous en avez en surplus.

Investir en l’agriculture n’est pas un simple placement commercial, il est important de suivre
de très près son projet quelque soit sa taille. Il n’est pas nécessaire d’avoir des compétences
techniques dès le début, de nos jours nous pouvons accéder à l’information par différents
moyens, ce qu’on ne pourra pas trouver sur les blogs et les articles sur l’agriculture c’est le
développement spécifique de vos cultures à vous dans ce coin particulier de la Terre qu’est
votre terrain, ce n’est qu’en observant la nature elle-même que vous allez acquérir de réelles
compétences de terrain.

Prenons l’exemple de notre agriculture familiale et celui de nos ouvriers agricoles, ils n’ont jamais eu des cours d’agronomie et pourtant ils ont un indéniable savoir-faire et représentent une immense source de données. Je vous le dis en vous avouant  qu’en tant qu’ingénieure agronome, j’en ai autant appris avec des ouvriers sur le terrain que tout ce qu’on a pu nous enseigner dans les amphithéâtres de l’école des ingénieurs.

Vous voulez que la terre soit généreuse alors accordez lui de votre temps et voyez ce que vous
pourrez y investir en ressources mais avant faites le point:
Déterminer vos ressources disponibles : actuelles et potentielles
Pour cela quelques données techniques seront nécessaires pour établir une fiche qui dresse
l’identité agricole de votre terrain et qui doit comporter des informations sur:

Le sol : sa qualité, son historique et précédents culturaux.
 Les cultures en place: âges, variétés, rendements moyens et principales
caractéristiques culturales.
 Le microclimat de la région : la pluviométrie, les températures moyennes,
l’humidité relative de l’air.
 L’accès à l’électricité, à l’eau d’irrigation et sa qualité ainsi que les pratiques
agricoles de la localité.
 Les ressources humaines à mettre à la disposition de l’exploitation sont aussi
très importantes.
 Le matériel disponible : engins et outils de travail…

Ne vous inquiétez pas du manque de certaines ressources, la nature est capable de rétablir
l’équilibre si nous lui donnons les possibilités de le faire. Dans certaines régions, des agriculteurs cultivent leurs plantes sans irrigation et sans apport d’engrais, souvenez-vous qu’un bon agriculteur est un artiste qui sait imiter la nature et reproduire ses actions afin de la pousser à lui fournir ce dont il a besoin en produits sans trop la perturber.

Il serait pertinent d’investir dans du petit matériel de jardinage sans oublier les outils de protection (casquette, bottes, gants…) pour que l’expérience du travail de la terre soit la plus agréable et la moins pénible pour vous, vos proches ainsi que vos travailleurs permanents ou saisonniers.

Une fois que vous aurez dressé cette liste de points, vous pouvez dès lors commencer à
structurer votre vision et entamer les premières démarches pour la réalisation de votre projet agricole.


Dans les prochaines publications je vais essayer de vous fournir plus d’éléments sur la mise
en place d’un projet agricole en me basant sur les axes que j’ai abordé dans cet article : objectifs, engagement et ressources.

Les possibilités sont infinies mais la base est la même : plus vous allez réussir à imiter la nature et la respecter, plus elle vous le rendra abondamment, l’agriculture est généreuse et vous y aurez tout à gagner à toute échelle.

Je vous remercie de votre lecture et suivez donc mes prochaines publications.

Sana Hafsa, Ingénieure agronome & Fondatrice de la start-up Swanina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Select the fields to be shown. Others will be hidden. Drag and drop to rearrange the order.
  • Image
  • SKU
  • Rating
  • Price
  • Stock
  • Availability
  • Add to cart
  • Description
  • Content
  • Weight
  • Dimensions
  • Additional information
  • Attributes
  • Custom attributes
  • Custom fields
Click outside to hide the compare bar
Compare
Wishlist 0
Open wishlist page Continue shopping